Publié par Laisser un commentaire

Vous postulez en ligne ? 4 points à ne surtout pas oublier d’évoquer pendant vos entretiens !

Une fois vos candidatures en ligne envoyées vous vous préparez à la phase II du processus de recrutement : l’entretien. Il s’agit pour la plupart d’entre nous un réel moment de stress au cours duquel tout peut arriver. Vous rencontrez une personne pour la première fois et votre objectif est évidemment de faire bonne impression. Vous vous mettez sur votre 31, vous préparez votre discours, vous préparez les éventuelles questions qui peuvent tomber et vous êtes désormais prêt à aller à la guerre ! S’il est quasiment certain que le poste parfait n’existe pas, il faudra néanmoins faire preuve de bon sens pendant l’entretien en précisant ce que vous voulez et surtout ce que vous ne voulez pas.

Pour ce faire, voici 4 points absolument primordiaux à aborder pendant votre entretien si vous souhaitez que votre intégration au sein de votre nouvelle entreprise se passe bien.

Faute de temps, surplus de stress ou tout simplement oubli … ces points sont souvent négligés pendant les entretiens et peuvent de fait nous amener à des surprises souvent désagréables. On s’attardera donc sur l’entreprise en elle-même pour comprendre si sa « mentalité » colle avec notre personnalité pour ensuite parler plus concrètement du poste en lui-même. Il est important de savoir où on met les pieds pour être relativement serein pour la suite. Personne n’aime travailler bénévolement lorsqu’il y a des factures à payer … la question de la rémunération sera donc une question centrale sur laquelle il va falloir se montrer ferme. Et enfin, il ne vous restera plus qu’à préciser les contours de votre intégration au sein de l’entreprise et ses différentes modalités.

L'ENTREPRISE

Renseignez-vous avant d’arriver en entretien. Faites votre enquête sur ce que fait l’entreprise sur sa philosophie et sur la manière dont elle dirige ses affaires. Le tout est de comprendre avec quel type d’entreprise vous allez vous unir pour les prochaines années. Votre manière de travailler doit au minimum être en adéquation avec ce que recherche l’entreprise dans son ensemble. Vous pourrez tout aussi bien avoir à faire à des entreprises très axées chiffres au détriment des relations sociales, ce qui peut chez certains, être un réel frein au moment de l’embauche. À l’inverse, d’autres entreprises mettront beaucoup plus l’accent sur les relations sociales, ce qui peut encore une fois, déplaire à certains.

Il est aussi important de savoir quelles sont les grandes lignes des projets de l’entreprise. Si vous postulez dans le domaine bancaire en 2020 par exemple et que vous lisez dans la presse, qu’une grande partie de ses activités est sous le coup d’une digitalisation, il est important de le souligner en entretien pour deux raisons : la première est liée au fait que vous montrez concrètement que vous êtes un professionnel qui a su s’informer avant de venir, et deuxièmement qu’il est important pour vous de savoir dans quelles directions va l’entreprise pour potentiellement être capable de mettre de l’eau au moulin.

LE POSTE

Qu’est-ce que je serais amené à faire ? Ici, fini les demi-mots ainsi que les métaphores sorties du chapeau n’ont plus lieu d’être. Vous devez parler concret et savoir de quoi sera fait votre quotidien au jour le jour. Il est important pour vous d’avoir une idée plus précise de ce que requiert le poste et les taches concrètes que vous serez amenées à faire pour mener à bien votre « mission ». La réalité est souvent moins « sexy » que le descriptif de poste et il faut en être conscient. Posez donc un panel de question – sans trop forcer évidemment – pour vous permettre de savoir où vous mettez les pieds.

Il faut aussi savoir à l’avance au sein de quelle hiérarchie vous serez intégré. Si l’entreprise est plutôt du genre vertical avec des statuts bien définis, il est toujours bon de le savoir avant de démarrer notre mission pour éviter toute mauvaise surprise avec le management. Enfin, il est tout aussi important de mettre l’accent sur ce que le poste permet d’offrir en termes de responsabilités pour une éventuelle évolution de carrière dans les mois, voir années à venir. Serez-vous en charge d’un projet complexe ? Serez-vous en charge d’une équipe à taille humaine ? Définissez tous ces éléments au préalable pour éviter toute confusion et faire régner la clarté sur votre rôle au sein de votre potentielle nouvelle équipe.

LA REMUNERATION

Peu sont prêts à travailler bénévolement. Les factures ne nous le permettent généralement pas ! Il est donc primordial d’aborder la question de la rémunération au sein de tout entretien professionnel. Définissez vos objectifs AVANT d’arriver en entretien ! Ne laissez pas le choix au recruteur de fixer ce qui semble « bien » à ces yeux et qui sera souvent éloigné de ce que vous espérez réellement.  Prenez donc le temps bien avant votre entretien de savoir ce que vous souhaitez en termes de rémunération ainsi que tout argument qui pourrait donner du crédit à votre chiffre. Pour avoir une idée de ce qui peut se faire en termes de rémunération, n’hésitez pas à consulter le site GLASSDOOR ou a demandé directement aux opérationnels en poste. Le site du gouvernement français propose aussi un panel relativement large de chiffre par secteur pour vous donner une grossière idée de ce à quoi vous pouvez prétendre.  Cela vous permettra d’une part de savoir à l’avance à quoi vous attendre, et d’autre part, de ne pas apparaitre complètement à côté de la plaque lorsque l’on vous demandera « Quelles sont vos prétentions salariales ? ».

Parlez brut et pas net ! Si votre objectif est d’avoir X€/mois, utilisez l’outil de comparaison NET / BRUT pour être en mesure de donner un chiffre brut annuel à votre interlocuteur, car c’est la seule chose qui l’intéresse. Préparez-vous à négocier votre salaire et ne donnez donc pas le minimum que vous seriez prêt à accepter d’entrée de jeu. Ne négligez pas cependant les avantages ! Au salaire s’ajouteront les différents avantages que vous ne pouvez pas négliger comme la participation aux transports, les différentes primes, la possibilité de télétravail, etc. Ayez donc déjà en tête une fourchette de salaire pour laquelle vous seriez prêt à travailler, mais discutez toujours des avantages annexes qui peuvent parfois se révéler relativement importants.

L’INTÉGRATION

Une fois la question du poste, de l’entreprise et du salaire abordée il ne vous reste plus qu’à définir concrètement votre transition vers cette potentielle nouvelle entreprise. Quand allez-vous effectivement rentrer en poste ? Comment se déroulera votre intégration ? Serez-vous en période d’essai pour 1, 3 voir 6 mois ? C’est à ces questions plutôt concrètes qu’il faudra essayer de répondre lors de votre entretien. Cette dernière partie relève de l’aspect « mise en pratique » de votre intégration afin que vous ayez le temps de gérer votre transition/conditions d’admission au sein de votre nouveau partenaire. Attachez-vous donc à définir les contours de ce que seront « dans la vraie vie » vos premiers jours au sein de l’entreprise.

CONCLUSION

Vous devriez, en suivant un à un les précédents points, vous éviter de belles surprises une fois la session d’entretiens passée. Salaire, intégration, mission et entreprise n’auront normalement plus de secret pour vous. Une fois vos entretiens passés vous serez en mesure de savoir concrètement pour qui vous allez travailler et quel sera votre rôle au quotidien au sein de votre nouvelle équipe. En vous attardant sur ces points en entretiens, vous faites aussi preuve d’une grande maturité professionnelle, car beaucoup ne seront pas prêts à aborder ces sujets de peur de froisser son auditoire. À vous encore une fois de savoir ce que vous voulez … obtenir le poste de vos rêves ou celui qu’on aura choisi pour vous !

Laisser un commentaire